Les négociants orléanais …

 
Les Orléanais n’ont pas la renommée d’être de grands navigateurs ni des capitaines négriers, et pourtant, ils se sont intéressés activement au commerce avec les Antilles. La première raison logique de cet intérêt était d’aller quérir aux Antilles le sucre de canne, matière première de leur activité de raffinage. Dès 1653, une première raffinerie de sucre est créée à Orléans par Georges Vandebergue, originaire d’Anvers.

Cahiers des Anneaux de la Mémoire, Nantes 2015 n°16
La Loire et le commerce atlantique XVIIe-XIXe siècle, pp. 139-153
Consultation gratuite

Téléchargez le PDF pour lire la suite

 

Description

Mentions obligatoires (revue, auteur, site internet) en cas d’utilisation.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les négociants orléanais …”